Tupac Shakur : vie et mort d’une légende

Disparu en 1996, 2pac aurait fêté ses 50 ans le 16 juin. Retour sur la carrière d’un des rappeurs les plus influents de l’histoire du hip-hop.

Le soir du 7 septembre 1996, Tupac Shakur assiste au combat de boxe opposant Mike Tyson et Bruce Seldon au MGM Grand de Las Vegas. Aux alentours de 23 heures, la BMW du rappeur traverse le Las Vegas Boulevard en direction du Club 662, qui appartient à Marion “Suge“ Knight, l’intraitable patron du label Death Row. À un feu rouge, une Cadillac blanche s’arrête à la hauteur du véhicule de Tupac. Un des passagers sort une arme et l’abat de quatre balles. Six jours plus tard, le rappeur décède de ses blessures à l’âge de 25 ans.

Le tragique destin du rappeur, poète, militant et acteur n’a d’égal que la fulgurance de sa carrière. Né à New York le 16 juin 1971, Tupac Amaru Shakur, alias 2Pac, se fait remarquer en 1991 avec premier featuring d’envergure aux côtés de Digital Underground. Sa participation au single “Same Song“ anticipe la sortie de son premier album, 2Pacalypse Now. Fer de lance du hip-hop West-Coast, Tupac publie deux ans plus tard Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z., un second LP à mi-chemin entre brutalité hardcore et ouverture crossover grâce au hit festif “I Get Around“. Récompensé par un disque de platine, l’album propulse Tupac vers la célébrité. Un succès confirmé en mars 1995 par la sortie de Me Against the World, l’opus de référence de la discographie de 2Pac écoulé à près de 4 millions d’exemplaires à travers le monde. Plus introspectif que ses prédécesseurs et entraîné par l’incontournable “Dear Mama“, une ode maternelle dédiée à Afeni Shakur, ancienne membre des Black Panthers, Me Against the World paraît au moment où 2Pac défraie la chronique.

Condamné pour agression sexuelle, Tupac Shakur passe huit mois en prison entre février et octobre 1995. Au cours de son séjour derrière les barreaux, il se consacre à la lecture de deux ouvrages majeurs : Le Prince de Machiavel et L’Art de la guerre de Sun Tzu. L’influence conjuguée des ces œuvres résonne dans le manifeste All Eyez On Me, paru en février 1996. Cette célébration du gangsta-rap accompagnée d’invités d’exception, de Snoop Dogg à Dr. Dre et Method Man en passant par le légendes du funk George Clinton et Roger Troutman, constitue le premier double-album de l’histoire du hip-hop, mais aussi le dernier publié par le rappeur de son vivant.

25 ans après sa disparition, Tupac Shakur, qui aurait fêté ses 50 ans ce mois-ci, est considéré comme un des plus grands rappeurs de tous les temps. Parallèlement à la sortie de productions posthumes et d’une discographie unique couronnée par 75 millions d’albums vendus, les rimes militantes du poète du ghetto et son combat contre les inégalités continuent de fasciner les nouvelles générations. Joyeux anniversaire, 2Pac.

Retrouvez notre sélection vinyle de 2Pac ici