Blink 182 - Enema of the state - Vinyle

22,99€
Réédition vinyle : Enema of The State sort le 1er juin 1999. Produit par Jerry Finn (qui a travaillé notamment pour Rancid et Green Day.), cet album deviendra leur best-seller. Emmené par les singles « Dumpweed », « What's My Age Again ? », « Adam's Song » et « All The Small Things », Enema of The State se vendra à 16 millions d'exemplaires dans le monde, dont plus de 310 000 en France. Comparé au précédent Dude Ranch, ce troisième opus des californiens marque leur entrée dans la vraie industrie de la musique, avec la signature chez une major (MCA Records), mais aussi l'arrivée d'un nouveau batteur, Travis Barker. Quoi de neuf chez blink-182 ? Pas tant de choses : ce groupe n'a jamais été très soucieux de son image et revendique la spontanéité et une continuité musicale toute punk. On retrouve donc nos trois garçons férus de punk rock loufoque (avec en invité surprise, l'actrice porno Janine Lindemulder sur la pochette !) balançant douze hymnes punk version teenage, mais toujours avec cette facilité déconcertante et ce sens mélodique hors pair. Sur Enema of The State, la production se fait cependant plus fine, et si les guitares saturées sont toujours bel et bien présentes, les arrangements (claviers récurrents) ont parfois plus à voir avec la pop qu'avec le punk californien de base. Mais la véritable force de blink-182 est d'être un groupe trompeur : bien moins stupides qu'ils s'efforcent d'en avoir l'air, Tom DeLonge, Mark Hoppus et Travis Barker sont capables -et de la plus belle des manières- de proposer des chansons au thème grave et mélancolique (le suicide adolescent sur le très émouvant « Adam's Song »), ou la vacuité du temps qui passe (sur le très efficace « What's My Age Again ? »). L'humour et l'autodérision ne sont bien sûr pas en reste (« All The Small Things », « The Party Song »). blink-182 tient ici son album best-seller, et leur potentiel sympathie à son apogée à ce moment là de leur carrière n'y est sans doute pas pour rien.