Jean Ferrat - Ferrat Chante Aragon - Vinyle

19,99€
Référence essentielle pour Jean Ferrat l’œuvre de Louis Aragon est pour le chanteur une source d’inspiration inépuisable. La musicalité des mots d’Aragon s’accorde à merveille avec ses mélodies et sa voix. Le poète est une personnalité intellectuelle et politique française majeure du XXème siècle. Il a participé aux deux guerres mondiales avant de rejoindre la résistance et de s’engager au côté du Parti Communiste. Sa poésie glorifie l’amour, l’espérance en l’homme et son combat pour la liberté. En novembre 1971 Barclay publie « Ferrat chante Aragon » où l’on retrouve huit poèmes mis en musique par Ferrat qu’il réenregistre pour l’occasion ainsi que deux créations « Le malheur d’aimer » et « Robert le diable ». L’ampleur du succès fait de cet album une pièce maitresse de la discographie de Jean Ferrat. Cette nouvelle édition propose, en plus d’un nouveau mixage stéréo, deux chansons supplémentaires qui ne figuraient pas sur l’édition vinyle originale : « Aimer à perdre la raison » et « Les lilas » Référence essentielle pour Jean Ferrat l’œuvre de Louis Aragon est pour le chanteur une source d’inspiration inépuisable. La musicalité des mots d’Aragon s’accorde à merveille avec ses mélodies et sa voix. Le poète est une personnalité intellectuelle et politique française majeure du XXème siècle. Il a participé aux deux guerres mondiales avant de rejoindre la résistance et de s’engager au côté du Parti Communiste. Sa poésie glorifie l’amour, l’espérance en l’homme et son combat pour la liberté. En novembre 1971 Barclay publie « Ferrat chante Aragon » où l’on retrouve huit poèmes mis en musique par Ferrat qu’il réenregistre pour l’occasion ainsi que deux créations « Le malheur d’aimer » et « Robert le diable ». L’ampleur du succès fait de cet album une pièce maitresse de la discographie de Jean Ferrat. Cette nouvelle édition propose, en plus d’un nouveau mixage stéréo, deux chansons supplémentaires qui ne figuraient pas sur l’édition vinyle originale : « Aimer à perdre la raison » et « Les lilas » .