Interview : Mark Ronson revient sur le génie d'Amy Winehouse

Le coffret vinyle collector 12x7 : The Singles Collection rassemble les 45-tours de l’icône soul. Mark Ronson, co-producteur du légendaire Back to Black, se souvient de leur collaboration.

En l'espace de deux uniques albums (Frank en 2004 et Back to Black en 2006), le talent brut et les harmonies vocales miraculeuses d’Amy Winehouse, alliés à une irrésistible gouaille originaire des faubourgs londoniens, ont ressuscité les grandes voix du passé et conquis les charts du monde entier. Mais comme l'indiquait funestement l’une de ses plus belles chansons : “l'amour est un jeu dont on ressort perdant”.

Victime d'une rupture douloureuse après sa séparation avec Blake Fielder-Civil, rencontré dans un pub de Londres au cours de l'été 2005, Amy Winehouse couche sur papier les chansons illustrant sa détresse personnelle. L'amour trahi et les excès en tous genres nourrissent l'écriture d'un deuxième album fortement autobiographique où le jazz et le hip-hop de Frank sont relégués au profit de la soul cuivrée et les harmonies pop des girl-groups vocaux des années 1950 et 1960. Salaam Remi, qui avait coproduit Frank, s'associe avec le DJ/producteur Mark Ronson pour réaliser cette métamorphose musicale. « Quelqu’un lui avait suggéré de rentrer en contact avec moi, se souvient Mark Ronson. Le premier jour en studio était très étrange. Dans les productions hip-hop, on fait écouter des beats à l’artiste. Je savais que ça ne servirait à rien avec Amy. Je lui ai simplement demandé quel genre de son elle désirait pour son album. Elle m’a répondu qu’elle voulait quelque chose qui se rapproche des groupes vocaux féminins des sixties comme les Shangri-Las, Earl Carroll & The Cadillacs… »

« J’ai passé une nuit blanche à essayer de trouver quelque chose qui pouvait l’impressionner, poursuit le producteur. J’ai écrit la partie de piano et la section rythmique de « Back To Black ». Amy a écouté le lendemain et elle a fait « Ouais, super ». Je n’étais pas sûr que ça lui plaisait vraiment, mais c’était sa manière d’acquiescer. Les jours suivants, elle est venue me chanter ses nouvelles compositions à la guitare acoustique. On aurait dit des classiques jazz. Mon travail constituait à trouver les rythmiques, les idées mélodiques. Une fois que tout était en place, nous sommes allés enregistrer avec les Dap-Kings. Ça n’a pas pris beaucoup de temps. »

Quelques mois après sa sortie en octobre 2006, Back to Black caracolera en tête des charts dans le monde entier. Propulsé par l’irrésistible « Rehab », l’album devient un best-seller dont les ventes, à ce jour, ont dépassé les 12 millions d'exemplaires à travers le globe. « Le grand public a été conquis par toutes ces chansons, souligne Mark Ronson, mais il ne faut pas oublier leur origine : Amy les a écrites et composées seule, dans sa petite chambre, avant qu’elles ne deviennent des standards mondiaux. C’est la marque des grands songwriters. »

Amy Winehouse 12x7 : The Singles Collection. Coffret 45-Tours disponible.